You are currently viewing Ma passion pour l’enseignement des mathématiques au secondaire

Ma passion pour l’enseignement des mathématiques au secondaire

Quand j’étais jeune, j’avais de la facilité à l’école. J’aimais apprendre et étudier était un plaisir. Déjà au primaire, j’ai le souvenir d’avoir aimé les mathématiques. En sixième année, j’ai même eu un 100% sur mon bulletin alors que tout le monde disait que ça ne se pouvait pas! Quelle sensation extraordinaire!

Quand mes parents disaient à mon frère de faire comme moi pour réussir, ça me rendait triste. Je savais que ce n’était pas aussi facile pour lui. Je crois que c’est là que mon empathie pour ceux qui ont des difficultés d’apprentissage est née.

Je me rappelle très bien, à partir de là, avoir aidé maintes et maintes fois des amis en mathématiques. Sans le savoir, ça m’aidait beaucoup à prendre confiance en moi.

Mais ne pensez pas que je pétais des scores sans étudier. J’étais bonne mais surtout très disciplinée. Je passais des heures à tout relire, à mémoriser, à refaire les exercices. Plus les années passaient et plus je commençais à me préparer à l’avance car la charge de travail allait toujours en grandissant.

J’ai finalement fait un baccalauréat en mathématiques appliquées. Et c’est une quinzaine d’années plus tard que je suis retournée aux études faire une maîtrise en enseignement des mathématiques au secondaire. À partir de ce moment-là, j’ai commencé à faire du tutorat et à donner des cours de récupération. Me retrouver avec ceux qui avaient des difficultés mais qui voulaient comprendre, a rapidement été l’endroit où je me sentais le mieux.

J’ai par la suite enseigné aux adultes puis à des jeunes en difficulté d’apprentissage pendant plusieurs années tout en continuant à faire du tutorat. Puis, j’ai joint une équipe de spécialistes en neuropsychologie où j’ai beaucoup appris sur les troubles d’apprentissage.

C’est durant ces années que j’ai commencé à rêver à une école qui offrirait de l’enseignement personnalisé pour aider les élèves ayant des difficultés d’apprentissage à terminer leurs études secondaires. J’y crois vraiment et puis les études le démontrent: l’enseignement en individuel et en très petit groupe est efficace pour cette clientèle. En plus de favoriser les apprentissages, cela aide à créer des liens qui sont essentiels pour les garder motivés.

J’ai donc ouvert une école offrant du tutorat mais qui, bientôt je l’espère, pourra permettre aux jeunes ayant des difficultés d’apprentissage d’obtenir leur diplôme d’études secondaires grâce à de l’enseignement personnalisé et une superbe équipe que je suis en train de former.

C’est encore une grande satisfaction pour moi d’aider les jeunes en mathématiques. J’ai encore du plaisir à faire des exercices avec eux, à découvrir comment leur cerveau fonctionne, à leur donner des trucs pour augmenter leurs chances de réussir. Voir des étincelles dans leurs yeux lorsqu’ils viennent de comprendre ou encore voir leur fierté quand ils me disent leurs résultats d’examen, c’est ma plus grande valorisation.

La publication a un commentaire

  1. Johanne

    Wow Sophie !Chère cousine c’est vraiment super ,tu es un modèle pour ces jeunes étudiants .Tu m’épateras toujours avec ta force
    de caractère et ton dévouement .Je te souhaites un grand succès avec ton école.

Laisser un commentaire